Nathalie P.

Au vent des îles

23,00
Conseillé par (Libraire)
10 octobre 2022

Magnifique et bouleversant!

Après la disparition tragique de leurs parents, Tauriki abandonne son petit frère Årama chez sa tante et son mari violent. Il part, il fuit les souvenirs : les bons et les mauvais. Il quitte l'île du Sud et s'en va vers le Nord à la recherche de sa vrai mère, en quête de réponses avec pour tout bagage sa guitare et sa planche de surf. Pendant ce temps, Årama l'attend, jour après jour, des bleus à l'âme qu'il tente de guérir vainement à l'aide de sparadraps. Heureusement, il y a la voisine du même âge que lui pour tromper cette attente et sa tante Kay qui s'illumine dès que son mari n'est plus dans les parages. Il est bien naïf ce petit garçon mais son regard est perspicace. Malgré les coups durs, il rebondit et toujours garde espoir. L'histoire familiale tragique va bien vite rattraper ces deux frères...
Becky Manawatu nous emmène dans une Nouvelle-Zélande âpre et sauvage. Dans ce récit choral, elle aborde les problèmes de gang et de trafic de drogue, la violence, les liens de la famille et l'isolement, les choix de vie qui font parfois tout basculer. Elle évoque aussi fièrement la culture Maorie.
Un récit absolument magnifique et bouleversant.

Cette parution est l'occasion de mettre en lumière le très beau travail des éditions polynésiennes Au vent des îles.

Conseillé par (Libraire)
10 octobre 2022

Une lecture déconcertante et jubilatoire!

Philip-Joseph est-il un génial inventeur ou un affabulateur ? Lorsque le récit s'ouvre, celui-ci vient de décéder tragiquement en tombant d'une terrasse de restaurant. Est-ce un suicide ? Un accident ? Ou pourquoi pas un meurtre ? Il ne laisse à ses héritiers (sa sœur et son beau-frère) que des carnets où il consignait les nombreuses fois où des membres du gouvernement auraient tenté de le faire taire en rapport avec son invention : la Freepow ou machine à énergie libre. Son beau-frère décide alors de mener l'enquête pour retrouver les traces de cette machine révolutionnaire et discerner le vrai du faux dans cette histoire de théorie du complot.
Marcus Malte est un prodige qui n'a de cesse de jouer avec son lecteur qu'il embarque dans cette invraisemblable histoire qui comme des poupées russes imbrique d'autres histoires en elle-même. Malgré ces presque 600 pages on a plaisir à entrer dans ce récit, tour à tour roman d'espionnage et d'aventure, romance, récit à la fois policier et essai sur la manipulation. Divisé en cinq chapitres et autant de narrateurs « Qui se souviendra de Phily-Jo? » nous oblige à une certaine prise de conscience. Et une question demeure : qui manipule qui ?

Murielle Szac

Emmanuelle Collas

19,00
Conseillé par (Libraire)
29 août 2022

Crête. Octobre 1940. Rosh Hashana. Comme le veut la tradition, des centaines de petites bougies sont lancées à la mer. Rébecca ne le sait pas encore mais cette flamme qui vogue n'annonce pas des temps bienheureux. Bientôt son île natale, si sauvage et si belle va s'embraser sous la guerre et l'impitoyable cruauté des Nazis.
Avec Eleftheria, Murielle Szac entraîne son lecteur au détour des villages, auprès de jeunes Crétois a qui l'avenir tend encore les bras mais dont la guerre va malheureusement faire basculer leur destin. Juifs, idéalistes, paysans, amoureux, résistants... au fur à mesure des pages on s'attache aux nombreux personnages que nous conte l'auteur. Avec talent et émotion, elle ressuscite ces hommes et ces femmes ; récit de vies balayées par l'horreur. Lorsque la dernière page est tournée, leur sort est fixé.
Un récit véritablement poignant mais une magnifique ode à la nature sauvage, à la liberté et à la bravoure.

18,90
Conseillé par (Libraire)
22 août 2022

La bonne nouvelle vient juste de tomber dans ce petit bureau d'aide aux réfugiés, Layla a reçu sa convocation pour être naturalisée Française. Une très bonne nouvelle pour cette jeune femme réfugiée. Mais celle-ci ne cesse de s'interroger et d'interroger le monde qui l'entoure en apprivoisant une langue qui doit devenir la sienne dans un pays auquel elle va enfin appartenir.
Sous son regard, les choses et les êtres qu'elle côtoie prennent une autre dimension. Il y a Momo qui fait tourner son manège mais donc la longueur de barbe ne semble pas être réglementaire, Sadia sa colocataire de chambre si belle et si fragile, la Dune qui vit dans la rue en vendant ses fleurs fanées. Avec sensibilité, humour et beaucoup de pertinence elle détaille, égratigne, raille notre système et nos fonctionnements. Telle une Amélie Poulain version douce amère, elle tente de donner du sens à ce qu'elle observe.

Sans prendre parti, ni politiser le sujet mais avec beaucoup de finesse l'auteure de « Tu mérites un pays » » nous livre ici un petit bijou dans une langue magnifique et poétique. On est sous le charme.
A lire absolument !

Jens Liljestrand

Autrement

24,90
Conseillé par (Libraire)
22 août 2022

"Acclimatez-vous bordel! "

En vacances dans leur maison de campagne suédoise, Didrik et sa famille n'ont plus le choix, la forêt brûle, il faut fuir pour se mettre à l'abri. Ils retardent leur départ, traînent un peu pour rassembler leurs affaires et au moment de démarrer réalisent que la batterie de la voiture est à plat. C'est le début d'un long périple pour fuir et où rien ne va se passer comme prévu.
Au même moment à Stockolm, une influenceuse junkie voit son quotidien menacé. Des émeutes éclatent en réponse à la négligence de l'Etat et face à la menace des milliers de réfugiés qui affluent en grand nombre pour fuir les incendies.
De son côté, André le fils d'une ancienne star du tennis, passe une semaine de vacances avec son père sur leur bateau loin des émeutes et conflits qui secouent la capitale et le reste du pays. André ressasse le manque de reconnaissance de son père et ce statut de loser qui ne cesse de lui coller à la peau.
Vilja est l'ainée de la famille en fuite. A 14 ans elle semble bien plus mature que ses deux parents en perdition.

Ces quatre personnage narrent chacun leur tour ces quelques jours où leur monde s'embrase.

L'auteur excelle à montrer les faiblesses humaines : l'égocentrisme, la peur et l'autosatisfaction qui règnent au détriment d'une planète qui se meurt à grande vitesse. Ne fait-on pas finalement toujours passer en premier son intérêt personnel alors même que la réalité ne peut plus permettre le déni? Dans ce monde en perdition comment retrouver un peu de normalité ? Faut-il désigner des coupables ? Eviter de se remettre en cause ? La mécanique de ce récit magistral est impitoyable ; c'est sombre, bouleversant et malheureusement si proche de la réalité.
Une lecture qui ne peut vous laissez indifférent au milieu de cet été caniculaire....